Demandez à E. Jean : va-t-il laisser sa femme pour moi ?

Cher E. Jean : Récemment, mes amis et moi avons pris l'avion pour Vegas pour fêter mon vingt-troisième anniversaire. Pendant que nous buvions et dansions, j'ai rencontré un gars. Nous avons tout de suite accroché. Je suis retourné à son hôtel, et une chose en a entraîné une autre. Le lendemain, nous avons traîné à la piscine de l'hôtel, en sirotant des cocktails, en nous promenant, en parlant simplement de la vie. Tout se sentait si bien ! Je pensais vraiment que c'était lui !

Le lendemain, nous avons prévu de nous rencontrer à LA. Je l'ai déposé à l'aéroport et nous avons tous les deux pris l'avion pour rentrer chez nous respectifs : moi à Denver, lui à LA. Vingt-quatre heures plus tard, j'ai reçu un appel sur mon cellule. Je n'ai pas reconnu le numéro, je l'ai quand même pris, et c'était sa femme ! Elle m'a dit qu'ils étaient mariés depuis 10 ans et qu'ils avaient trois enfants âgés de quatre, deux et six mois. Je me sentais tellement coupable ! Mais mon instinct m'a dit d'écouter sa version de l'histoire, alors je l'ai appelé.

Il a dit que leur mariage était sur les rochers, qu'il dormait dans le sous-sol, et il a promis qu'il était sur le point d'être séparé. Ses aveux nous ont rapprochés et je me suis immédiatement envolé pour L.A. C'était merveilleux ! Malheureusement, sa femme l'a découvert et m'a appelé, furieuse, disant que j'essayais toujours de voir son mari ! J'étais choqué. Je lui ai dit que j'étais désolé, mais j'étais là pour un soutien émotionnel parce qu'ils se séparaient. Cela l'a rendue encore plus en colère, car apparemment il lui avait dit qu'il ne pouvait pas m'empêcher d'essayer de le contacter.



Je vois que ce qu'il fait est mal, mais cela ne m'empêche pas de vouloir être avec lui. Il me rend heureux! je lui fais plaisir ! Mais il a rompu lundi dernier. Il a dit qu'il 'doit faire passer la famille en premier'. J'espère qu'ils ne s'arrangeront pas et que nous finirons ensemble. Est-ce mal de ma part ? Je veux lui envoyer un texto ou l'appeler. Que fais-je? - Nous avons une telle connexion !

Telle, petite guêpe : Voici la règle : ne jamais frapper le mari d'une autre femme. Je me fiche de ce que le petit voyou t'a dit. Oh, je sais qu'au début tu étais ignorant, mais allez . Ressaisis-toi. Nous avons ici un petit bébé de six mois. Et un bambin... et un enfant de quatre ans ! Donnez une chance à cette jeune famille. Où est votre sens du fair-play ? Où sont tes sous-vêtements ? Scram !

Ce ne sera pas facile. Notez mes mots, dans environ une semaine, le cad appellera. 'Je l'ai fait!' il dira. « Je l'ai laissée. Ne le croyez pas. C'est un petit bâtard histrionique. Il partira et reviendra auprès de sa femme plusieurs fois, pendant de nombreuses années à venir, et de nombreuses femmes seront blessées. Ne soyez pas l'un d'entre eux.

Cette lettre provient des archives Ask E. Jean, 1993-2017. Envoyez vos questions à E. Jean à E.Jean@AskEJean.com .