L'histoire d'amour insolite d'Amrita Pritam et Imroz

J'ai été présenté à Imroz Saab par un ami qui habitait sa résidence à Hauz Khas. Quand elle se déplaçait à l'endroit, elle m'a dit avec désinvolture à quel point elle était excitée de partager le toit de feu la poétesse et écrivaine punjabi Amrita Pritam. J'ai exprimé mon désir de rencontrer Imroz Saab pour une interview. Et elle était plus que disposée à l'organiser. J'étais super excitée de savoir que je vais découvrir de première main la célèbre histoire d'amour d'Amrita Pritam et Imroz. Après tout, c'est l'une des histoires d'amour les plus sensationnelles - celle d'Amrita Pritam et d'Imroz.

Comment Amrita Pritam et Imroz sont tombés amoureux

J'avais lu la plupart des œuvres fougueuses d'Amrita, y compris son célèbre autobiographie en traduction ( Timbre fiscal ; elle devait le titre à Khushwant Singh qui, lorsqu'elle lui a parlé de son désir d'écrire l'histoire de sa vie, a fait involontairement remarquer: «Qu'y a-t-il dans votre vie? Juste un incident ou deux… vous pourriez utiliser le dos d'un timbre fiscal pour l'écrire. ») Et une autre autobiographie intitulée Ombres de mots . J'étais plus que familier avec l'histoire d'amour du duo, 'l'hymne sacré de leur relation', à travers Uma Trilok Amrita-Imroz: une histoire d'amour , publié par Penguin. Par conséquent, quand j'ai eu l'occasion de rencontrer Imroz Saab en personne (grâce à mon ami), à la veille du deuxième anniversaire de la mort d'Amrita, j'étais ravi à l'idée qu'Imroz Saab me raconte son histoire d'amour, comment leur romance a fleuri contre toute attente et comment ils ont continué à partager la même chose toit, bien qu'il ne se soit pas marié, défiant toutes les normes et conventions de la société. Je pouvais imaginer à quel point cela aurait pu être difficile pour eux deux à une époque où vivre était inouï.

Lecture connexe: Amrita Pritam: une vie vécue sans vergogne



Mais alors, l'amour vainc tout

L'histoire d'amour d'Amrita Pritam et Imroz en est un témoignage vivant.

C'est un lundi matin venteux. Alors que j'entre dans les locaux du domicile de l'artiste, une bouffée de bougainvilliers m'accueille. Parvenant à peine à contenir mon excitation, je sonne la cloche. Imroz Saab réponses. Vêtu d'une kurta, il se tient debout, avec sa silhouette mince et mince. Je m'excuse pour le retard, citant un trafic intense. Presque l'ignorant, il me fait entrer, indiquant de le suivre à l'étage jusqu'au premier étage, qui a été le château de toutes ses envies créatives, cachant dans son ambiance les souvenirs du bon vieux temps de leur communion «platonique», de leur attention et leur partage silencieux.

Amrita Pritam et Imroz avaient une relation inhabituelle

Leur histoire était en effet l'histoire d'amour la plus inhabituelle. Amrita et Imroz nous ont donné l'une des histoires d'amour les plus inhabituelles de tous les temps.

Amrita et Imroz saab ont vécu ensemble pendant cinq décennies dans la résidence de l'ancien à Hauz Khas, jusqu'à ce que la mort les sépare en 2005. Bien qu'ils ne soient pas mariés, ils vivaient sous le même toit - ensemble, mais séparés, à la vue de l'autre, mais loin de partager la chaleur de l'union physique.

Amrita était la muse d'Imroz, son amour, sa religion, sa société ('Tu meri samaj, aur main teri samaj, isse zyada aur koi samaj nahin “), Dans la vie autant que dans la mort. Cela fait quelques années que Amrita a expiré, mais Imroz, 80 ans (son nom se traduit par le mot «aujourd'hui» en anglais), ne peut tout simplement pas en avoir assez d'hier. Il peint et écrit de la poésie dans la mémoire d'Amrita. Son amour occupe une grande partie de son espace de vie sous la forme de photographies, portraits, peintures, calligraphie et dessins.

Chaque morceau de sa mémoire porte son nom. Alors qu'il fait le tour de la maison, vous remarquez que l'amour occupe une place de choix. Les mots gravés sur chaque croquis rendent un riche hommage à leur amour: «Un homme n'est pas où il vit, mais où il aime; Si l'amour arrive, tout arrive; L'amour n'a rien à voir avec quelqu'un d'autre, c'est votre état d'être et l'amour est la forme la plus pure de Dieu. '

Tu pourrais aussi aimer: Retracer la légende de la naissance du roi Bhagiratha de la romance queer

Elle était mariée mais ils vivaient ensemble

Liés ensemble par le fil sacré de l'amour, le couple vécu ensemble , malgré le fait qu'Amrita soit mariée (elle est entrée dans le mariage à 15 ans avec Pritam Singh, son éditeur auquel elle était fiancée dans la petite enfance) avec des enfants, défiant les normes conventionnelles de la société, et malgré la présence imminente de Sahir (Ludhianvi), poète et parolier ourdou dont Amrita était follement amoureuse.

«Elle écrivait le nom de Sahir sur mon dos. Une fois que quelqu'un m'a demandé pourquoi cela ne me dérangeait pas. J'ai dit: «Sahir était à elle et à moi aussi. Pourquoi aurais-je une objection? »»

'Alors qu'elle aimait Sahir, il n'a jamais montré la moindre envie de s'installer avec elle', explique Imroz Saab .

L'histoire d'amour d'Amrita-Imroz est vraiment magnifique.

Descendez le chemin de la mémoire

En parcourant le chemin du souvenir, il raconte comment il a rencontré Amrita pour la première fois en décembre 1957 grâce à un ami commun. Il a vécu à Patel Nagar (Est) et Amrita à Patel Nagar (Ouest). Il travaillait alors avec un magazine ourdou, Shama . Amrita voulait qu'il fasse des illustrations pour ses livres. Cupidon a frappé lors de leur premier rendez-vous et les Amrita Pritam et Imroz histoire d'amour a décollé. Avec le temps, leur amour s’est épanoui, même s’ils n’ont jamais parlé de «l’amour» qu’ils ont éprouvé les uns pour les autres lors de leur rencontre. Une émotion tacite a nourri leur relation. Amrita-Imroz est devenue une âme sœur.

«Elle ne cuisinait jamais, mais quand elle m'a vue pour la première fois, elle a commencé à cuisiner», se souvient Imroz, qui écrivait de la prose, mais a commencé à écrire de la poésie, après avoir rencontré son amour.

Amrita Pritam et Imroz Source de l'image

Lecture connexe: L'auteur controversé Salman Rushdie et tout sur les femmes qu'il aimait

Mécontent de son mari

L’artiste soutient qu’Amrita n’était pas satisfaite de son mari. 'Bien qu'ils ne se soient jamais séparés, leur relation était toujours sur les rochers', explique Imroz Saab, qui emmenait les enfants d'Amrita ('nos', s'empresse-t-il d'ajouter) à l'école moderne et les ramène. Il l'a également accompagnée à la station AIR où elle travaillait. En 1966, le duo a même lancé un magazine punjabi appelé Nagmani . Tous les écrits d'Amrita, dit Imroz Saab, explorent pourquoi «l'homme est mauvais».

Imroz a senti sa douleur

Cette partie est à couper le souffle dans l'histoire d'amour d'Amrita Pritam et Imroz. Au cours de ses derniers jours, lorsqu'Amrita s'est cassé une côte et était clouée au lit, «elle me demandait de prendre des gélules de cyanure tous les jours». Imroz dit: «Comment pourrais-je? J'ai plutôt eu ses analgésiques. »

Quand elle est morte, il n'a pas pleuré. Il était soulagé que la mort ait mis fin à ses souffrances. Il y avait beaucoup de choses qu'il savait qu'il pouvait chérir. Et aujourd'hui, ce sont les souvenirs qui lui sont associés qui sont ses biens les plus précieux. Ils rythment son chant de vie:

Tere saath jiye
Saare khoobsoorat din raat
Ab mere naghmein
Bante ja rahen hain.
(Les beaux jours et nuits
J'ai passé avec toi
Deviennent
Mes chansons).

À l'occasion de l'anniversaire de la mort d'Amrita, le 31 octobre, Imroz lui rend hommage dans un de ses poèmes intitulé Tandis que :

Us ka beeta hua kal
Bada udass beeta tha
Itna ki waqt bhi dekh kar udaas ho jaata
Aur aane wala kal
Koi bees saal
Dikhata raha ek hi sapna
Ek ajnabi klaakaar ka
Jo peeth ki taraf peinture karta dikhyi deta tha
Aaj à roz salut aata tha
Lekin us ka aaj kabhi nahin aaya
Aadhi umr ke baad
Achanak woh sapna khatam ho gaya
Aur zindagi shuru ho gayi
Woh ajnabi klakaar
Us ka aj bankar
Us ka manchaha ban kar
Aa gaya
Aur saath le aaya
Us ke hisse ki
Aur apne hisse ki bhi saari khoobsoorti
Aur saari shayeri
Aur saare a sonné
Baqi ki umr man chahe ke saath mil kar
Itni khushi jee li
Ke agli pichali zindagi khush ho gayi
Khushi ke itne a sonné dekh dekh kar
Khada waqt khushi se naach utha

Avec Amrita pas là, c'est le silence qui remplit les coins de leur nid d'amour. Mais, même dans l'immobilité omniprésente, Imroz Saab peut sentir sa présence (et aussi de ses distiques) partout. Et son dernier poème intitulé Khamoshi (Silence), qu'il a écrit quelques minutes avant l'interview:

Main jab khamosh hota hoon
Aur jab khayal bhi khamosh hote hain,
Pour ek halki halki sargoshi hoti hai
Uske ihsaas ki
Uske sheron ki.

Amrita n'est peut-être pas là, mais elle s'attarde dans les pensées et les réflexions d'Imroz (en plus de celles de ses lecteurs), chaque jour, chaque instant. C’est la force de la relation entre Amrita Pritam et Imroz.

Tu pourrais aussi aimer: 5 faits sur le mariage Nobel d'Abhijit Banerjee et Esther Duflo

L'amour entre Amrita Pritam et Imroz était platonique

En me levant pour partir, mon cœur était lourd. Je me suis demandé comment l'amour pouvait transformer deux âmes, leur permettant de transcender les leurres de l'attraction physique et de marcher dans le royaume du divin.

J'ai pensé à Victor Hugo: 'L'amour est une partie de l'âme elle-même, et elle est de la même nature que la respiration céleste de l'atmosphère du paradis.'

Et pour Amrita et Imroz Saab, l'amour a donné une atmosphère de paradis, dans laquelle deux âmes se côtoient une symphonie incessante de «respiration céleste». Et son rythme continue de nourrir et de nourrir leur relation, offrant une ode à l'idée même de l'amour . Il y a le Histoire d'amour de Sahir Ludhianvi et Amrita Pritam aussi. Mais c'est une autre belle histoire pour un autre jour.

Une belle histoire d'amour: c'est une veuve amoureuse d'un homme marié

Pourquoi il était important que Kaikeyi du Ramayana soit méchant

7 couples de pouvoir indiens qui redéfinissent les objectifs relationnels